Le Grand Roi
Roland VAN DE PITTERIE


Ce livre est un thriller, une enquête policière qui nous dévoile le souffle de Dieu, mais aussi l'examen clinique de la Bible avec un catalogue de symptômes qui nous mènent au diagnostic.

Dans ce livre, vous apprendrez :
Que le prophète juif Daniel a prophétisé au sixième siècle avant J.C, l'année et le mois de la mort du messie d’Israël.
Que les calculs astronomiques confirment les données bibliques de manière époustouflante !
Que Jésus a prédit avec beaucoup d'acuité et de précisions notre époque contemporaine.
Que Dieu a marché sur la terre prenant une forme humaine pour secourir son peuple, bien avant la naissance du Christ.
Que les récits bibliques et en particulier, les quatre évangiles s'harmonisent d’une manière parfaite comme les pièces d’un puzzle.

Ce livre n’annonce pas la foi, il la prouve et la démontre aux femmes et aux hommes de bonne foi.


Un extrait du livre vous est proposé ci dessous :


«II compte le nombre des étoiles, Il leur donne à toutes des noms. Notre Seigneur est grand d'une force immense, Son intelligence n’a point de limite.» (Psaume 147:4-5)
Mais revenons à Abraham, en fait de postérité innombrable, sa femme péniblement sur le tard [même le très tard) lui donna un fils Isaac. La jolie femme d’Isaac, Rébecca elle aussi péniblement lui conçut deux fils. Et c'est donc à partir de Jacob, deux générations après Abraham, que la promesse de Dieu commença à prendre forme (il faut parfois être patient avec les promesses de Dieu). Jacob eut douze fils. Ceux-ci lui donnèrent bien du souci et pour couronner le tout, il pleura son fils préféré Joseph disparu pendant plus de vingt ans. Mais c’est un Jacob rasséréné que l’on retrouve au soir de sa vie. C'était une époque où l’on savait mourir. On ne disparaissait pas alors (quel est l’idiot qui a inventé cette expression ?) mais on mourrait. On ne s'agrippait pas à la vie comme un naufragé à sa bouée mais on savait mettre en ordre sa maison, pardonner à ses amis et à ses ennemis, faire ses adieux et prier pour ses enfants.
C’est une grande joie pour Jacob dit Israël, de bénir ses petits-fils, les deux fils de Joseph, il rassemble ses forces et s'assoit au bord de son lit. Joseph s’approche de Jacob face à lui, il tient Manassé l’aîné par sa main gauche et Ephraïm le cadet par sa main droite. Joseph est ainsi sûr que son père va poser la main droite signe de la force et de la primauté sur Manassé. Mais Jacob fait quelque chose d’inattendu. En vrai patriarche sans donner d’explication, il CROISE ses deux bras et pose sa main droite sur Ephraïm et sa gauche sur Manassé, puis les bénit en invoquant entre autre, l’ange de l’Eternel. De cette façon, Israël annonce près de deux milles ans à l’avance le moyen du salut de son peuple et aussi du monde entier. Jacob n’a pas disparu mais il est mort après avoir prophétisé sur tous ses fils : voilà une belle mort.
Bien que très diminué physiquement Israël était toujours en communion avec son Dieu jusqu’à la fin, il est mort en adorant appuyé sur son bâton. Une belle mort, ce n’est pas mourir pendant son sommeil, mais c’est regarder la mort en face, et partir vers son Dieu en adorant appuyé sur le bâton de la croix de Jésus, certain que c’est là qu’il a payé le prix de nos péchés :
«II a effacé l’acte rédigé contre nous et dont les dispositions nous étaient contraires ; il l’a supprimé, en le clouant à la croix.» (Colossiens 2:14)
Comme le maçon devant son mur, c’est devant la mort que l'on reconnaît le chrétien. Le chrétien n’ignore pas la mort ou n’essaie même pas de l’apprivoiser. Il sait qu’elle est son ennemie (1 Corinthiens 15:26) mais il sait aussi qu’elle sera vaincue un jour définitivement. Chrétien si tu sais que tu dois prendre «le chemin où va toute la terre.» (1 Rois 2:2, version Segond 1910), "Sois un homme, embrasse les tiens, règle tes affaires et prépare-toi à la rencontre de ton Dieu. Si ton temps sur terre n’est pas encore fini et que le Seigneur te relève glorifie-le, sinon glorifie-le".


La table des matières est disponible :
Dédicaces
La cohérence de la Bible.
Préface
Introduction.
Chapitre I : Les soixante-neuf semaines.
Chapitre II : La soixante-dixième semaine.
Chapitre III : La clé de l'Apocalypse.
Chapitre IV : Les deux témoins.
Chapitre V : Le Prince Messie.
Chapitre VI : La date de la crucifixion de Jésus.
Chapitre VII : Le peuple d’un prince.
Chapitre VIII : La cohérence des Évangiles.
Chapitre IX : La cohérence du récit de la femme pécheresse.
Chapitre X : Synthèse de ces récits concernant la femme pécheresse.
Chapitre XI : Les enseignements de ce récit.
Chapitre XII : Suites de ce récit.
Chapitre XIII : Marie de Béthanie.
Chapitre XIV : La croix dans la Bible hébraïque.
Chapitre XV : La cohérence de la crucifixion.
Chapitre XVI : La cohérence de la chronologie.
Chapitre XVII : La clé de Marc 16:9-20.
Chapitre XVIII : La clé de la résurrection du Messie.
Chapitre XIX : Harmonie de la résurrection.
Chapitre XX : Particularités des quatre récits de la résurrection.
Chapitre XXI : La cohérence des prophéties de Jésus.
Conclusion.
Postface : La Grandeur de Jésus.
Appendice.

Prix : 13.95 € | 91.51 FF
ISBN : 978-2-913359-18-5
Format : 150*210
Pages : 146
                Qté :