Le cantique des cantiques
Philippe ANDRé


Voilà un livre qui en aura rendu perplexe plus d’un :
S’agit-il d’un simple dialogue amoureux ou d’un drame mystérieux ?
Faut-il y voir seulement de la belle poésie ou une vision prophétique ?
Est-ce une énigme impénétrable ou révélatrice ?
Le plus beau des Cantiques est cela tout à la fois et davantage encore !
Ce beau livre est surement le sommet de la révélation de l’Ancien Testament. Il n’a pas fini de nous émerveiller et de nous interpeller car notre Berger Bien-aimé -invisible et présent à la fois- est ‘’Celui qui est, qui était et qui vient’’.
Maranatha !


Un extrait du livre vous est proposé ci dessous :


La quatrième bannière c’est le renoncement, la croix.
Le chemin du disciple devient de plus en plus étroit et difficile il est vrai, mais il est glorieux. « Etroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. » (Matthieu 7 : 14)
Renoncer au péché, cela est évident, mais renoncer « à sa volonté propre et à soi-même » l’est beaucoup moins ; c’est pourtant la condition pour suivre le maître jusqu’au bout :
« Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. » (Matthieu 16 : 24/25).
Sous la bannière de la croix, c’est « la croix ou la bannière » ou « la croix ou la valise » comme on le dit quelquefois !

La cinquième bannière, c’est la plénitude.
La plénitude de Dieu n’est pas loin, elle se trouve « en Christ » : « en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui » (Colossiens 2 : 9/10)
Nous entrons dans cette bénédiction par la foi et l’Esprit-Saint qui nous a été promis.

La sixième bannière, c’est la victoire.
La victoire a déjà été remportée à la croix :
« Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » (Colossiens 2 : 15)
« Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. » (Hébreux 2 : 8/9)
La vie triomphera de la mort, l’amour triomphera de la haine et de l’égoïsme. Pour nous aussi la victoire commence lorsque nous passons par la croix.

Prix : 9.9 € | 64.94 FF | 7 CHF
ISBN : 978-2-88027-229-6
Format : 135*210
Pages : 78
                Qté :