Choisis ta mentalité
Anita PEARCE

Les pensées sont puissantes. Si nous en assumons la responsabilité et les conséquences, nous pourrons rejeter les comportements destructeurs. Le fait de les remplacer par des valeurs de qualité réordonne notre monde intérieur.
Quand nous nous soumettons à Jésus-Christ par la Parole de Dieu, les dynamiques de la pensée contrôlée par le Saint-Esprit produisent de profondes transformations dans notre esprit.
Ce livre nous met au défi de changer de mentalité et de découvrir le renouvellement de l’esprit.


Un extrait du livre vous est proposé ci dessous :

L’apitoiement sur son sort prend de multiples façades. Par exemple, certains trouvent la vie difficile à cause de la solitude. Toutefois, si on y regarde de plus près, le sentiment de solitude provient souvent de l’apitoiement sur son sort ! Ils se disent : « Personne ne m’aime. Personne n’a de temps pour moi. Personne ne se soucie de mon sort. » Le mot-clé, ici, est moi.
L’une de mes meilleures amies s’est retrouvée toute seule un week-end. Le bureau était fermé et la plupart de ses amies avaient quitté la ville. Elle a commencé à souffrir d’isolement. Toutefois, dans son désarroi, elle s’est souvenue que j’avais défini l’isolement comme une forme d’apitoiement sur son sort. En riant, elle m’a avoué : « Tout à coup, mon impression de solitude m’a semblé beaucoup moins romantique ! »
Nous aussi, nous pouvons prendre conscience que l’expression convenue de « piètre estime de soi » cache, en fait, de l’apitoiement sur notre sort. On s’en sert comme d’un prétexte pour expliquer pourquoi certaines personnes ne se sortent jamais de leur sentiment d’échec permanent. En réalité, elles ne réussissent jamais à le faire parce qu’elles ont pris l’habitude de penser qu’elles étaient vouées à l’échec. Certaines s’accrochent à leurs défaillances ! Elles se comparent aux autres et laissent des sentiments d’infériorité contrôler et même paralyser leur esprit. La plupart des problèmes d’images de soi sont liés au refus d’assumer la responsabilité de ses choix personnels.
Si nous admettions que l’apitoiement sur notre sort est, en fait, de l’égocentrisme, nous serions davantage en mesure d’éviter son pouvoir destructeur. Trop souvent, nous employons la solitude et la piètre estime de nous-mêmes pour nous excuser d’entretenir une mentalité de victimes. Nous pouvons refuser d’être des victimes !
Comment refuser d’avoir une mentalité de victime ? Ne laissez pas vos pensées vagabonder. Au moment où elles se présentent à la porte de votre esprit, interdisez-leur d’y entrer. Choisissez de chercher des solutions à vos problèmes au lieu de justifier vos lacunes.


La table des matières est disponible :
Remerciements 5
Introduction 7
1 : Réaliser le pouvoir des pensées 9
2 : Réaliser sa responsabilité personnelle 25
3 : Compter sur les ressources spirituelles 37
4 : Refuser les pensées toxiques 57
5 : Renouveler sa mentalité 73
6 : Être transformé 95
Conclusion 111
Le don du salut 114
Notes 119

Prix : 8 € | 52.48 FF | 12 CHF                              Qté :